Les groupements d’employeurs, et, plus largement, le travail à temps partagé ont une dynamique positive par de nombreux aspects. Parallèlement au succès incontestable que connaît le travail à temps partagé dans l’Hexagone, ce modèle se développe également dans toute l’Europe. Zoom sur un phénomène en train de conquérir le vieux continent …

L’Union Européenne s’est toujours intéressée aux innovations en matière de travail en son sein. L’innovation franco-française des Groupements d’Employeurs en fait partie ! En 2008, elle a soutenu et a participé au lancement du Centre Européen des Ressources des Groupements d’Employeurs. Cela a notamment contribué à l’inscription des Groupements d’Employeurs dans le Paquet Emploi de la Commission Européenne en 2012.

En 2015, Marianne Thyssen, commissaire européenne belge chargée des affaires sociales est intervenue pour les 30 ans des Groupement d’Employeurs français. Cela a eu un fort impact symbolique puisque l’étude européenne Eurofound de 2016 présente les Groupements d’Employeurs comme l’un des outils les plus performants parmi les nouvelles formes d’emploi.

En conséquence, plusieurs programmes européens ont été mis en place pour transférer ce modèle qui fait la fierté des Français. Ainsi, certains pays d’Europe Occidentale ont d’ores-et-déjà adapté leur législation : la Belgique a mis en place une loi pour accueillir ce modèle d’emploi innovant, l’Allemagne a également engagé un processus de reconnaissance progressive par le DGB (Confédération Allemande des Syndicats) et l’Autriche encourage le fort développement de ce modèle.

Aujourd’hui, la Belgique a son premier Groupements d’Employeurs : le Bruxellois Jobiris, créé en 2001, dans le secteur de l’agroalimentaire qui compte aujourd’hui une vingtaine de salariés. L’Allemagne, compte quatre Groupements d’Employeurs, le premier ayant été créé dans le Land du Brandebourg en 2004, et a de nombreux projets notamment dans le secteur agricole.

Même si les Groupements d’Employeurs se développent en Europe occidentale, la France reste tout de même la championne dans ce domaine. Le développement économique des Groupements d’Employeurs est le plus élevé en France. Et c’est au sein de la région Poitou-Charentes, première région à avoir créé un Groupements d’Employeurs, qu’il y a le plus de groupements. Elle pourrait d’ailleurs devenir la région d’accueil du Centre Européen des Groupements d’Employeurs dont la création a été amorcée par la Convention Européenne de Bruxelles.