2017 a été une année record en termes de création de groupements d’employeurs. Notamment dans le milieu de l’agriculture où de nombreux nouveaux groupements ont vu le jour en 2017, à l’instar du département du Cantal qui a vu naître à lui seul huit nouveaux GE (Source : Plein Champ). Ces résultats de plus en plus encourageants laissent présager de beaux jours pour le développement du travail à temps partagé en France …

Une réelle solution pour faire face aux difficultés…

Ce n’est pas un secret : le monde du travail est en pleine mutation et de nombreux employés mais aussi employeurs rencontrent des difficultés au quotidien. Ces difficultés auxquelles se heurtent salariés et patrons peuvent être liées aux modifications du code du travail, ou encore aux changements concernant la fiscalité des entreprises mais aussi aux évolutions démographiques et sociales.

À l’ère du changement, le temps partagé trouve de plus en plus sa place dans le monde du travail français puisqu’il répond aux nouvelles attentes des acteurs du travail.

Ainsi le travail à temps partagé peut être une réelle solution pour les PME ne pouvant pas assumer les charges fiscales et sociales qu’impliquent l’embauche de nouveaux salariés. Pour soulager les patrons de TPE et PME, le travail à temps partagé est la meilleure solution car il n’implique pas la gestion administrative de l’employé.

Aussi, grâce à sa simplicité de gestion pour les entreprises, le travail à temps partagé permet aussi de lutter contre le chômage et de créer des emplois plus facilement.

Qui concerne tous les secteurs…

Enfin, de plus en plus ancré dans le paysage de l’emploi français, le travail à temps partagé ne séduit pas que les employés et les ouvriers.

D’après le Portail du Temps Partagé, depuis 2016 le nombre de cadres salariés à temps partagé est en augmentation exponentielle. Grâce à la flexibilité et la liberté qu’il procure, les cadres sont de plus en plus intéressés par ce nouveau type de contrat qui a les avantages d’un CDI tout en fournissant une indépendance plus importante.

Les cadres peuvent dès lors jouir de la pluriactivité et fuir la routine d’un CDI classique. En 2017, ces nouveaux modes de salariés suscitent l’intérêt de 7 cadres sur 10 selon Focus RH

2018 promet d’être une année de développement et d’expansion pour le travail à temps partagé.

Rejoignez le Groupement d’Employeurs Aquitain