Le groupement d’employeurs et le temps partagé aujourd’hui

Le Groupement d’Employeurs Aquitains est l’un des premiers Groupements d’Employeurs de France. En tant que précurseur, le GEA a toujours su innover afin de se développer de la meilleure manière qu’il soit. Depuis quelques années, le GEA bénéficie également de l’essor considérable et  justifié du travail à temps partagé. Ce type de contrat de travail utilisé depuis 20 ans par le GEA est de plus en plus attractif dans une société où l’on recherche de plus en plus une sécurité de l’emploi mais aussi un équilibre entre vie professionnelle (salariée ou non) et vie personnelle. Retour sur les principaux chiffres du travail à temps partagé et explications…

La solution du groupement d’employeurs est de plus en plus plébiscitée par les salariés. En effet, aujourd’hui 96% des professionnels souhaitent rester à temps partagé.

Précédemment peu connu de l’opinion publique, les groupements d’employeurs ont su la conquérir puisque 74% des répondants à un sondage du Portail du Temps Partagé considèrent cette option comme une nouvelle façon de travailler ou comme une opportunité.

De plus, le travail à temps partagé plait aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Aujourd’hui 54% des travailleurs à temps partagé sont des hommes et 46% des femmes.

Ces hommes et ces femmes évoluent dans des domaines très variés et très différents. Les secteurs d’activité les plus représentés étant les ressources humaines, le commerce et le marketing. De nombreux secteurs s’ouvrent peu à peu aux groupements d’employeurs comme le secteur agricole ou le secteur logistique, ce que fait le GEA depuis 20 ans déjà.

La tranche d’âge la plus présente chez les travailleurs à temps partagé en groupement d’employeurs est 40-59 ans. Cependant, le travail à temps partagé étant en plein essor, les jeunes s’y intéressent de plus en plus. La principale raison pour laquelle les jeunes restent peu présents dans les groupements d’employeurs est que 86% des salariés en groupement d’employeurs sont des cadres dirigeant et 59% sont des indépendants, des situations plus rares chez les jeunes.

Aussi, le travail à temps partagé est présent sur l’ensemble du territoire. Il bénéficie d’une répartition égale sur le territoire (en campagne comme en ville).

De par son récent essor, les travailleurs à temps partagé ont souvent peu d’ancienneté. En effet, en 2016, 44% des salariés à temps partagé avaient une ancienneté comprise entre 1 et 5 ans

La principale raison de cet essor est notamment la motivation des salariés à changer de façon de travailler, mais aussi l’importance des opportunités professionnelles en groupement d’employeurs ou encore la volonté d’un retour à l’emploi choisi.

Parallèlement à cette motivation croissante, le groupement d’employeurs et le travail à temps partagé disposent de nombreux avantages pour les employés (diversité des missions, équilibre, autonomie, revenus récurrents…) et pour les employeurs (flexibilité, maîtrise des coûts, expertise plus pointue…).
SOURCE des statistiques : Portail du temps partagé, Le Baromètre du temps partagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *