Nombreuses sont les confusions faites entre le travail à temps partagé et l’intérim. Pourtant, ils n’ont que peu de points en commun. Mettons les choses au clair dès maintenant …

La première grande différence entre intérim et travail à temps partagé est la sécurité de l’emploi : les travailleurs à temps partagé sont employés en CDI pour la plupart, ils sont par conséquent payés entre deux missions et ont les avantages qui en découlent comme par exemple des congés payés. Le travail en intérim ne dispose pas du tout de cette sécurité puisque les intérimaires, même en CDI, sont rémunérés à la mission.

Avant d’être embauchés en CDI, les titulaires de CDD ont quant à eux des missions de longue durée, sur plusieurs mois. Les missions de quelques jours, voire de quelques heures comme en intérim, n’existent pas dans le travail à temps partagé.

Le travail à temps partagé est le complément idéal des entrepreneurs et des travailleurs indépendants soucieux de sécuriser leurs revenus en apportant un salaire fixe tous les mois. Les entreprises au sein desquelles ils interviennent recherchent leurs compétences à temps partiel, ils n’auront donc pas à dégager un temps complet et pourront continuer à développer leur propre activité en parallèle.

Une autre différence notable est que si les intérimaires dépendent d’agences d’intérim qui s’occupent simplement de leur fournir des missions et d’effectuer un suivi des activité, les travailleurs à temps partagé sont embauchés par un tiers : bien souvent un groupement d’employeurs. Ce tiers est entièrement consacré aux travailleurs à temps partagé et aux entreprises qu’il fournit en travailleurs. Ainsi, il permet de faire bénéficier ses employés de formations spécialisées pour faire fructifier leurs compétences mais aussi pour leur offrir une évolution au sein du groupement ou des clients pour lesquels il travaille.

Enfin, le travail à temps partagé est plus avantageux que l’intérim dans le sens où il offre une situation durable et enrichissante aux travailleurs. L’intérimaire ne travaille uniquement que dans le cadre de contrat à courte durée et n’est pas sécurisant sauf si son employabilité est élevée. Le choix du travail à temps partagé permet au travailleur d’évoluer au sein du groupement d’employeurs et lui offre une sécurité grâce à son CDI. Il permet d’avoir une plus grande mobilité professionnelle et de booster son l’employabilité.